Chers amis et bienfaiteurs,

Les nouveaux massacres perpétrés au nom de l’Islam ont rappelé avec violence à tous les Français que le conflit dans lequel nous étions plongés était une guerre civilisationnelle opposant une religion conquérante à un pays déboussolé, vide de toute valeur spirituelle et donc terriblement fragile. Car si les terroristes islamistes sont capables de porter la mort au nom d’Allah, les chrétiens de l’accepter par amour de Jésus-Christ, personne en revanche ne peut donner sa vie pour la laïcité. On ne meurt pas pour elle. Dans cette situation très inquiétante, il revient à l’Église de poursuivre avec fidélité la mission que le Christ lui a assignée dès son origine : annoncer l’Évangile à temps et à contretemps. C’est l’immense œuvre initiée par les Apôtres, poursuivie avec une indicible persévérance par les premiers chrétiens et qu’il nous faut prolonger avec une réelle urgence. C’est en répondant à cette injonction du Sauveur, malgré les obstacles et les persécutions, que le christianisme est né, qu’il a porté au monde entier la lumière de Dieu et façonné les institutions de notre pays. Aujourd’hui, les catholiques français n’ont d’autre choix que de suivre le sillage tracé par leurs aînés pour résister à la double oppression du vide religieux et du totalitarisme religieux. Pour que France, pour que chrétienté continuent !

Abbé Benoît Paul-Joseph
Supérieur du district de France

Voir toutes les actualités
retour accueil